Le 29 septembre 2020 était soulignée pour la toute première fois la Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture. L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a profité de cette occasion pour inciter les particuliers, les entreprises ainsi que les États à poser des gestes pour contrer cette problématique. Le contexte de pandémie tend par ailleurs à aggraver le gaspillage alimentaire, d’où l’urgence de se pencher sur la situation. Quels en sont les principaux enjeux? Que peuvent faire les acteurs de l’industrie de la restauration pour y remédier? Nous vous proposons ici quelques pistes de réflexion. 

 

Une problématique qui en cache plusieurs autres

 

Le gaspillage alimentaire entraîne des pertes financières pour les entreprises, mais il a aussi un impact négatif sur l’environnement. Patrick Cortbaoui, associé universitaire de l’École de nutrition humaine de l’Université McGill, explique: « La perte de nourriture n’est pas seulement une perte de la quantité de nourriture, mais aussi une perte des ressources naturelles nécessaires pour produire cette nourriture.» Ainsi, on doit également tenir compte de l’eau et de l’électricité gaspillée, ainsi que des emballages alimentaires impliqués dans le processus de mise en marché.  Sans oublier que le transport de ces produits vient avec une importante empreinte carbone. 

Le gaspillage alimentaire est donc une dimension importante à considérer pour toute entreprise dans le secteur de la restauration voulant se doter d’une démarche écoresponsable. 

 

5 pratiques anti-gaspillage pour les restaurateurs

 

Selon un sondage effectué par La Tablée des Chefs et par l’Association Restauration Québec (ARQ) en 2016, 12 % des répondants n’avaient aucune pratique particulière pour utiliser leurs surplus alimentaires, et plus de 70% n’en faisaient pas la redistribution auprès d’organismes communautaires. Alors, quelles sont les pratiques qui peuvent permettre aux restaurateurs de réduire le gaspillage alimentaire?

 

  • Menus du jour et menus créatifs : offrir de nouveaux plats spontanés aux clients représente un risque que tous les restaurateurs ne sont pas prêts à prendre. Il  s’agit toutefois d’un moyen efficace pour utiliser les restants de nourriture. Vous pouvez même faire la promotion de ces plats comme étant « anti-gaspillage », montrant ainsi aux clients que cette problématique vous tient à coeur. 
  • Offres spéciales : certains restaurateurs ou traiteurs offrent des produits de la veille à prix réduit, un excellent moyen d’écouler les surplus et de faire le bonheur de certains clients. 
  • Redonner à la communauté: établir des partenariats avec des organismes communautaires comme des banques de dépannage alimentaire (ex: Moisson Estrie) ou les frigos de type Free go représentent un excellent moyen de contrer le gaspillage alimentaire. Même si cette stratégie ne rapporte pas d’avantages sur le plan financier, elle revêt d’une grande valeur sociale qui est appréciée par les clients. Pensez à mettre en lumière ces initiatives à travers les réseaux sociaux de votre entreprise! 
  • Gâter les employés : les employés font vivre le restaurant, et lorsqu’ils sont satisfaits, l’entreprise en bénéficie. Ils seront par exemple plus enclins à en parler positivement à leur entourage. Leur donner la possibilité d’apporter des plats à la maison à la fin de la journée est donc un bon moyen d’écouler les surplus tout en favorisant le sentiment d’appartenance des employés. 
  • Repenser son approvisionnement :  bien qu’il existe plusieurs moyens d’optimiser l’utilisation des surplus alimentaires, il peut être tout aussi judicieux de repenser l’approvisionnement pour éviter les pertes d’aliments. 

 

Réduire le gaspillage alimentaire à la maison 

Une partie du gaspillage alimentaire se produit directement à la maison. Voici donc quelques conseils pour réduire les pertes de nourriture dans votre cuisine:

  • Planifier les repas :  avoir une idée globale du menu de la semaine permet d’acheter ce qui est vraiment nécessaire et ainsi éviter que les aliments finissent périmés au fond du frigo. Évitez aussi de vous rendre à l’épicerie le ventre vide, qui occasionne facilement des achats impulsifs d’aliments que l’on ne consommerait pas d’habitude! 
  • Cuisiner les restes : soyez créatifs! Assemblez des lunchs avec des restants du frigo, vous découvrirez sans doute des combinaisons tout aussi surprenantes que délicieuses.  
  • Partager : vous cuisinez de grandes portions que vous n’êtes pas certain de consommer au complet? Pensez à en partager avec de la famille ou des amis! Vous ferez le bonheur de quelques-uns, tout en évitant de jeter les restants,
  • Congeler: la congélation est un allié puissant lorsque vient le temps de réduire le gaspillage alimentaire. Et quoi de mieux que d’avoir un repas presque prêt les soirs où l’on n’a pas envie de cuisiner? 

 

Une ressource précieuse pour réduire le gaspillage alimentaire est le site Sauve ta bouffe, qui propose une panoplie d’outils et d’idées, ainsi que des guides pour mieux conserver différents types d’aliments. 

Plus globalement, l’adoption d’une gastronomie durable est un excellent moyen de réduire son empreinte écologique en ce qui à trait à l’alimentation. Retrouvez ici nos 10 meilleurs conseils pour vous initier à l’art de vous nourrir de façon écoresponsable.