Sélectionner une page

Saviez-vous que le 5 juin est la Journée mondiale de l’environnement? Depuis 1974, les Nations Unies soulignent cette journée pour conscientiser la population mondiale à l’importance des actions environnementales. Mais comment est née cette initiative? Quel a été son impact au fil des ans? Voici le portrait d’une date unique qui met à l’honneur la protection des ressources naturelles et des espèces vivantes de notre planète.

 

L’histoire d’une grande journée pour l’environnement

C’est en 1972, lors de la Conférence de Stockholm sur l’environnement humain, que l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 5 juin comme Journée mondiale de l’environnement. Pour qu’une date devienne officielle, elle doit être votée par une majorité à l’Assemblée des Nations Unies, puis décrétée par écrit dans une résolution. En 1974, la première célébration annuelle à saveur environnementale se tenait sous le thème de  « Une seule planète terre ». 

Au fil des décennies, ce point de repère dans le calendrier a permis de mettre en lumière de nombreux enjeux environnementaux et d’encourager la prise d’actions concrètes. En 1981, par exemple, la journée s’est axée sur les produits chimiques toxiques des eaux souterraines et des chaînes alimentaires. L’année suivante naissait le programme Montevideo, qui a rendu possible l’établissement d’accords internationaux majeurs décrétant l’élimination ou la diminution de certains produits chimiques dangereux. 

En 1986, qui fut l’Année internationale de la paix, des dirigeants politiques et religieux  se sont réunis à New York pour planter un arbre à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement. Un geste  symbolique important pour marquer les liens qui existent entre les conflits et la destruction des ressources naturelles.  À partir de 1987, un pays hôte est désigné chaque année pour tenir une exposition internationale pendant la semaine du 5 juin. 

En 2000, un site internet dédié à la Journée mondiale de l’environnement a été lancé pour créer une communauté et permettre aux citoyens d’enregistrer des activités variées en lien avec la thématique proposée chaque année. 

 

Une plateforme de sensibilisation et d’action pour l’environnement

Les journées internationales servent à mettre en lumière des problèmes sociaux, économiques et environnementaux. Elles sont des occasions pour unir les forces de diverses parties prenantes pour transmettre des messages qui vont générer des changements positifs. 

En 2020, le pays hôte est la Colombie et la thématique proposée est  « le temps de la nature » , qui nous amène à réfléchir sur la biodiversité et sur notre rôle pour freiner la disparition d’espèces en danger. Vous voulez en apprendre davantage sur la biodiversité et ses enjeux? Le site des Nations Unies propose un quiz ludique pour tous ainsi qu’un guide pratique à l’intention de divers groupes comme les entreprises, les municipalités, les institutions académiques, mais aussi les particuliers et la société civile. 

 

Comment participer à cette Journée mondiale? 

Le meilleur moyen de participer à la Journée internationale de l’environnement est de poser des gestes verts dans votre quotidien. Nous vous parlons dans notre dernier article de 6 conseils pour réduire votre empreinte écologique au cours de l’été, qui vous donneront sans doute quelques idées.  

La  ville de Montréal a par ailleurs été désignée comme capitale nord-américaine pour souligner la journée en 2020.  Deux activités virtuelles ont de ce fait été organisées : un panel ayant comme thème « activer le potentiel humain en faveur de la biodiversité » ainsi qu’un concert de la musicienne et activiste environnementale Rebecca Foon. Retrouvez plus de détails sur le site web de la ville de Montréal.